SOBAD » Historique

Historique

Son histoire

Notre association a été créée en 1987, sous l’impulsion de Mady Sabadie, alors joueuse du VCT. Le club était alors une section ouverte au sein de la Jeunesse Sportive Saint-Orennaise (JSSO). A l’occasion de la saison 2012/2013, le club fêtait ses 25 ans d’existence.

1987 -> 1990 : La création
A sa création, le Service des Sports de Saint-Orens nous a octroyé des créneaux à la Salle Polyvalente de la commune. Avec 3 terrains, l’association a posé les bases d’un club et a lancé son développement.

1990 -> 2000 : Le développement
Cette décennie a vu le développement du club s’accélérer. En effet, dès 1990, nos créneaux ont été transférés au gymnase René Cassin, où nous évoluons depuis plus de 20 ans maintenant. La capacité d’accueil s’en est trouvée agrandie, la possibilité de créer et lancer une école de jeunes s’est ouverte. Autre secteur important : l’amélioration des conditions de sécurité de la pratique avec plus d’espace de jeu.
Sportivement, ces années correspondent à l’avènement du club. Plusieurs champions Midi-Pyrénées ont fait partie de l’effectif. La dynamique et l’attractivité du club étaient de mise, tant sur le plan sportif que l’ambiance générale qui régnait. L’équipe 1 a évoluée en Régionale 1 et flirtée à deux reprises avec la montée en Nationale 3.
Preuve de l’ambiance et de l’esprit, ces tournois organisés par le club et où il fallait être déguisé. Le règlement de la FFBAD n’était alors pas aussi restrictif qu’aujourd’hui.

2000 -> 2002 : Les années défis
Le club dépasse, pour la première fois, les 100 adhérents (107 pour la saison 1999-2000). La JSSO est dissoute et les différentes sections deviennent autonomes dans leur gestion. SOBAD est créée au 23/12/2000 (JORF).
Il faut le reconnaître, cette période dans l’existence du club fût certainement la plus difficile. Lors de la saison 2000/2001, le toit du gymnase a menacé de s’effondrer. L’accès à la salle a été interdit pour des raisons évidentes de sécurité. Nous étions en période d’inscriptions et la perspective d’une saison sans gymnase se profilait. Au terme de plusieurs mois d’attente, nous avons pu obtenir quelques heures au gymnase Pierre-Paul Riquet. Nous avons patienté jusqu’en janvier 2002 où la réfection de René Cassin a pris fin. L’effectif du club s’est amoindri et le club a tout de même conservé ses 4 équipes d’alors : Régionale 1, Régionale 2 et 2 équipes en Départementale.

2002 -> 2009 : Une nouvelle orientation
Forte de son héritage et d’un gymnase sécurisée, le club s’est relancé. Une équipe en Régionale 2 restera active jusqu’à la saison 2009/2010. le club atteindra 124 adhérents en 2004/2005 et dépassera régulièrement les 100 adhérents.

2010 à 2016 : Redevenir un club majeur en Midi-Pyrénées
Une équipe de copains s’est formée. Elle avait à cœur de redonner à son club tout ou partie de son lustre d’antan tout en conservant ce qui fait l’identité du club depuis des années : l’ambiance.
Un nouveau site internet a vu le jour. La communication s’est orientée sous forme de newsletter électronique. Des services ont été proposés et multipliés. Les décisions d’orientation et les actions sont devenues collégiales. L’ouverture de l’organe directeur est total et n’importe qui peut participer à la gestion du club en fonction de ses envies, de sa spécialité.
Le club optimise ses créneaux et atteint une fréquentation record de 220 adhérents (dont 81 jeunes) en 2016/2017.
Des projets ont été lancés et suivis : déplacement de l’espace rangement et construction d’une nouvelle armoire, lancement d’un projet de réfection du sol avec traçage de 7 terrains, projet d’investissement de rideaux occultants, création d’une école de jeunes labellisée, organisation de tournois internes, de stages, création de commissions (2013/2014), recherche de gymnases et créneaux supplémentaires, l’accès aux entraînements pour une majorité d’adhérents …
Les résultats sportifs sont de retours : l’équipe 1 a démarré en Départementale 4 il y a 4 ans. Elle a depuis gravit chaque marche pour devenir Championne de Départementale 1 en 2012/2013. Le club se hisse en Régionale 3 après 4 ans d’absence. Le club comptera, pour la saison 2016/2017, jusqu’à 6 équipes d’interclubs et l’équipe validera son ticket pour la Régionale 2.

2016 à ce jour
Le club accueille régulièrement plus de 210 adhérents dont 70 à 80 jeunes; le club a le label 4 étoiles depuis la saison 2014-2015, et en fait un acteur majeur de la formation jeunes en Occitanie. Ceci est auréolé du label Club Avenir depuis la saison 2019-2020.
Le club postule également au label régional niveau 3.
Le tournoi Jeunes du club est devenu une étape incontournable du Trophée Départemental Jeunes et rencontre un fort succès.
Création de la 7-ième équipe en Interclubs, 6 groupes d’entraînements pour les adultes et depuis la saison 2017/2018 le club intègre les jeunes joueurs aux équipes d’interclubs adultes.
Création de la section « Parabadminton » en 2017/2018 avec une double affiliation (Fédération HandiSport). Le club accueille en 2018/2019 aujourd’hui 5 parabadistes, 2 personnes ayant un handicap mental ou psychique, 2 joueuses adultes en fauteuil et 1 personne mal entendante. Le responsable de la section intègre le Comité départemental et la Ligue Occitanie.
Le club est félicité par la municipalité pour ses actions lors de la journée des talents.


Et demain ?

Saint-Orens Badminton a lancé depuis plusieurs années sa politique de développement. Cette politique est menée par des bénévoles qui donnent de leur temps pour faire vivre leur club avec un emploi temps plein créé lors de la saison 2016/2017. En 2019/2020, SOBAD crée 2 emplois à temps partiel majoritairement destinés aux adultes et permettant également le développement de la partie jeunes. Ces emplois sont destinés aux compétences d’un CQP ainsi que d’un BEES 2.
L’école de jeunes reste une priorité, considérant que nous participerons à former les acteurs de demain pour notre sport, que ce soit au niveau local, régional voire plus loin pour les meilleurs.
Une politique de formation est lancée : encadrants et officiels techniques (juge-arbitre, arbitre et juge de ligne).
L’objectif sportif est de conserver une équipe Régionale et d’y progresser lorsque l’opportunité se présentera.
L’objectif humain est de développer les relations intra-club dans la perspective d’un réseau solidaire et de partage.
Une perspective de diversification des ressources est imaginée.
Enfin, une vision à moyen terme pourrait amener le club à évoluer en structure multi-communale par le biais de plusieurs projets de développement de la pratique jeune, handisport et traditionnelle.
Depuis juillet 2019 et l’inauguration de la Maison des Activités Multidisciplinaires (MAM), nouveau gymnase pour lequel SOBAD a activement participé à la réflexion avec l’association et le soutien de la Ligue Occitanie et la FFBAD, la salle permet de disposer 10 terrains de badminton qui pourront être utilisés pour des tournois régionaux ou nationaux.


Ses Bureaux

1987/1988 à 1997/1998 : Mady Sabadie
1998/1999 : Patrice Couget
1999/2000 à 2000/2001 : William Sabadie
2001/2002 : Hélène Durrieu puis Nicole Robert
2002/2003 à 2011/2012 : Jacques Mallière (président), David Brachet (secrétaire 2009-2010), Benjamin Akouka (trésorier 2010-2011)
2012/2013 à 2013/2014 : Eric Charnier (président), David Brachet (secrétaire), Benjamin Akouka (trésorier)
2014/2015 : David Brachet (président), Marie Sauvage (secrétaire), Benjamin Akouka (trésorier)
2015/2016 : David Brachet (président), Marie Sauvage (secrétaire), Jessy Surleau (trésorière)
2016/2017 : David Brachet (président), Bastien Carles (secrétaire), Florence Latière (trésorière)
2017/2018 : David Brachet (président), Carole Shonubi (secrétaire), Hélène Siron (trésorière)
2018/2019 : Florent Siron (président), Carole Shonubi (secrétaire), Hélène Siron (trésorière)
2019-2020 : Rémi Saint-Paul (président), Noëlly Scavone (secrétaire), Hélène Siron (trésorière)


Ses membres d’Honneur

A ce jour, le statut de membre d’Honneur a été décerné à :
2014/2015 : Benjamin Akouka
Le statut de membre d’Honneur est remis aux personnes qui ont rendu des services signalés à l’association. Ils sont dispensés de cotisations mais n’ont pas le droit de vote aux Assemblées Générales Ordinaire et/ou Extraordinaire.